jeudi 25 octobre 2007

Rendons à César ce qui est àCésar..


Dimanche dernier, nous avons fait une promenade dans le nord du pays et plus précisément au « Marché Noir de Tessenderlo » et bien que nous avions le « GPS » nous avons dû nous résoudre à demander aux passants notre chemin, je précise que nous ne maîtrisons pas la langue de Vondel .La première personne ne nous comprenait pas, mais elle était sincère et assez jeune, plus loin nous avons abordé une jeune fille, aussi très polie, mais elle aussi ne comprenait pas le français, elle n’a pu nous renseigner correctement, enfin après avoir tourné en rond quelques longues minutes, j’ai demandé à un quidam qui sortait d’un immeuble, il a franchement fait un effort pour tenter de nous expliquer le chemin à suivre, une fois encore une personne courtoise . N’étant pas encore sur la bonne route, j’ai stoppé ma voiture et j’ai une fois de plus demandé mon chemin à un autre bonhomme et ce monsieur s’exprimait correctement en français et puisque sa route le conduisait en partie vers l’endroit ou nous nous rendions, il nous a proposé de le suivre sur une partie du trajet, encore un « flamand » très courtois. Conclusion (certains diront « hâtive ») nous avons été agréablement surpris !!. Hier, la RTBF proposait un reportage filmé à la côte « belge » à Coxyde, le sujet bien entendu portait sur les relations entre communautés, les commerçants interrogés, un poissonnier, reconnaissait qu’il vendait pour environ 70% aux francophones (toute l’année) idem pour un boulanger et le libraire près de 40% des journaux quotidiens. Le boulanger allait jusqu’à dire qu’ une scission du pays serait pour les commerçants une perte importante car déjà à l’heure actuelle des francophones achètent appartements et villas du côté français !!!. Pour ma part, je me suis rendu souvent dans la région de La Panne, je me suis toujours senti à l’aise et je n’ai pas ressenti de l’animosité de mes interlocuteurs.
Ceci dit, je ne comprends quand même pas pourquoi tant de flamands votent pour des partis fascistes comme le «Vlaams Belang » , je ne comprends pas pourquoi l’ensemble des flamands restent impassibles devant l’intransigeance de leurs représentants , du moins, c’est l’impression qu’ils me laissent. Y a-t-il de l’hypocrisie dans leurs propos, sans doute pour certains qui font du business avec les « touristes » d’un jour. Les politiciens flamands insistent sur la mauvaise volonté des francophones qui ne veulent pas apprendre le « flamand ». Et pourtant , durant la même soirée télévisée, Michel Daerden était sur la sellette dans « Les bureaux du pouvoir » , dans sa commune, il a voulu que dès l’école primaire les enfants soient en « immersion » avec le néerlandais et que naturellement cette immersion continue après dans le secondaire, il a proposé un échange entre les athénées de Tongeren et Ans et ça marche. Belle et bonne initiative d’un homme politique que l’on critique trop souvent pour ses dérapages médiatiques.
Alea jacta est…rendons à César ce qui est à César …
Voila mon humeur du jour.

1 commentaire:

Roro a dit…

ton site est super!

Ajoutez vos réactions, vos commentaires m'intéressent beaucoup

Je suis toujours intéressé de savoir ce que les citoyens pensent de leurs dirigeants, qu'ils s'agissent des ministres ou de la Monarchie et bien entendu de la magistrature, bref , l'ensemble de la classe dirigeante de ce pays..