lundi 25 septembre 2017

SOS – SDF - ÉRADIQUER - UNE SITUATION INDIGNE DE NOTRE SOCIÉTÉ




Imaginons que dès demain, il n’y aurait plus de personnes errées dans les rues sans avoir un abri pour la nuit. 

Nous les citoyens, nous souhaitons tous, que chacun puisse trouver un refuge, puisse vivre décemment dans notre pays riche, oui, dans notre pays, très riche même.

Imaginons une taxe que chaque citoyen devrait s’acquitter en fonction de ses revenus.
Je suis certain et convaincu que les moins nantis de notre société sont « partant » pour lever cette taxe, pour autant que celle-ci soit proportionnelle, entendez que celui qui « profite » au maximum de la société par ses revenus, qu’il soit « taxé » de façon proportionnelle, tout le monde, y trouvera son compte, plus de gens errants dans les rues, mendiants dans les couloirs des métros et autres endroits où ils sont censés trouvés un refuge, un endroit pour se reposer etc.

Utopique, vont crier certains, vous imaginez, les centres d’accueils ne serviront plus à rien, les hommes et les femmes qui parcourent les rues la nuit venue pour « aider » les SDF, que feront-ils ?

A croire que la situation que nous vivons, nous l’avons souhaitée !!?


Nous avons la « chance « d’avoir un nouveau  gouvernement wallon qui veut à tout prix remettre de l’ordre dans notre si belle région de Wallonie, c’est le moment de montrer, de prouver la capacité de mobiliser les citoyens pour une cause tellement essentielle, vitale et preuve d’un gouvernement démocratique et à l’écoute des citoyens .

dimanche 3 septembre 2017

LES REFLEXIONS & LES CONSEILS !!

Nous traversons la vie comme nous passons à travers un miroir sans teint, je veux dire que nous vivons notre existence , sans vraiment savoir ce que sera notre destin au bout de cette route qui sera pour beaucoup d’entre nous jalonnée d’embuches que nous surmonterons plus ou moins bien, certains trébucherons dès le départ et d’autres, plus chanceux, feront un parcours qui sera distingué par les autres, il seront les exemples à suivre parce qu’ils auront accrochés des lauriers pour différentes raisons, certains par leurs exploits sportifs, d’autres par une réussite exceptionnelle dans le monde des affaires.. La réussite ne peut pas être considérée ni par les exploits dans une discipline, dans un domaine, quel qu’il soit, notre réussite est avant tout, de réussir de vivre sa vie, traverser le temps qu’il nous est imparti avec le moins d’embuche et profiter au mieux de ce que cette vie que l’on nous a « obligé » de vivre, soit le meilleur possible.
Ça c’est notre réalité, c’est le « système » que nous subissons à longueur du temps qui passe, nous survivons dans un monde que nous supposons « aseptiser » et conforme à notre existence sur cette terre, nous sommes croyants ou pas du tout, nous sommes alors confrontés aux croyances des uns et des autres et si nous ne sommes pas de leurs avis, nous sommes encore des imposteurs, des infidèles, des mécréants etc.
Alors, que vous ayez eu une éducation « dirigée » par des parents qui furent aussi « manipulés » par vos aïeux, vous êtes, que vous le vouliez ou pas, vous serez des êtres conditionnés et vous et moi, nous n’y pouvons rien, c’est notre destinée en tant qu’humain.

Ma motivation sur le réseau social est essentiellement politique et quoi que vous puissiez penser de ce statut, il est aussi très philosophique ..

lundi 19 juin 2017

C'EST COMMENT QU'ON FREINE?


Comment on fait pour retourner en arrière et vivre dans un monde ou les plus démunis ne seront pas écartés comme ….trouvez la définition, comme les plus riches seront moins riches et seront écartés d’un monde qui n’est plus le leur.

J’ai vu le jour fin de la guerre , la seconde guerre mondiale (comme , ils disent) en 1945, j’ai donc (pardonnez-moi) une expérience de vie relativement longue , pour pouvoir fournir ma vision du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, il part en « couilles » et une fois de plus , pardonnez-moi l’expression, mais , et c’est là, ou je veux en venir, le monde de la finance , du fric est devenu insupportable, insupportable, le mot est faible, il est insupportable tout simplement, comment peut-on accepter que des mecs qui shootent dans un ballon puissent se prévaloir, se flatter de « gagner » des revenus tellement exorbitants qu’ils ne savent même plus ce qu’est la valeur de l’argent !!.


Dans notre société, nous acceptons que des sportifs de « hauts niveaux » (c’est quoi, le haut niveau ?) perçoivent des salaires qui sont largement au-dessus des « têtes de gondole » dans le monde des affaires, nous avons la tête à l’envers.

La valeur de l’argent, voilà bien, le nœud d’un problème lié essentiellement au système capitaliste.
Alors, dans la foulée, si, je peux m’exprimer ainsi, dans le monde politique, celles et ceux qui se retrouvent un jour « élus » par le peuple, ils bénéficient d’une autorité, d’une confiance pour exercer leurs mandats, servir les citoyens en percevant une rémunération pour services rendus, rien de plus naturel en soi et c’est là que le bât blesse.

Où est le problème ? Le problème, une fois de plus, c’est le système « capitaliste » et pourquoi ?
Il n’est pas question de dédouaner, celles et ceux qui ont profité du système, mais de savoir pourquoi, ce système les a déshumanisés au point de perdre leurs repaires de solidarités envers celles et ceux qui les avaient placés là où ils étaient. Ils ont perdu petit à petit les valeurs qui étaient les leurs.
Je vise d’abord les « socialistes » mais, les autres, tous les autres, qu’ils soient des « libéraux axés sur une idéologie qui ne tient plus la route et l’ensemble de la « classe politique », tous des « pourris », mais non, pas tous des pourris, j’ai envie de dire presque tous .
Ce qui se passe est le symptôme d’une crise beaucoup plus grave que de petites affaires éthiques. Il s’agit d’un mal-être de toutes les démocraties occidentales.



vendredi 16 juin 2017

LA MAFIA - MADE IN BELGIUM !!

LA MAFIA – MADE IN BELGIUM

La mafia est une société secrète d’origine sicilienne et la plupart d’entre nous à connaissance de cette société qui a des ramifications partout dans le monde, elle sert des intérêts privés grâce à un puissant réseau d’influences qui s’exercent au niveau international dans les domaines économiques, politiques, etc. par des moyens illicites et criminels.

Cette définition est celle qui correspond bien, comme décrit plus haut, à l’origine en Italie et au départ sur l’île sicilienne et qui comme une pieuvre étend ses tentacules sur le continent, dans « la botte italienne » , les Pouilles et puis à Naples et ainsi de suite jusqu’ ‘au nord du pays, l’immigration vers le nouveau monde est le meilleur moyen pour déplacer la mafia aux Amériques dans les quartiers pauvres de cette Amérique qui se cherche et qui voit des milliers d’italiens s’installer dans les grandes villes avec les conséquences que nous connaissons également, mais pouvait-on imaginer qu’une formation politique en Belgique, qui se revendiquait d’être des « socialistes », les premiers vrais défenseurs des pauvres, des travailleurs, des plus démunis de la société , que cette formation qui trouve son origine dans le monde « ouvrier » et son fondateur LA PREVOYANCE SOCIALE  en 1907 porte le nom de PARTI OUVRIER BELGE (POB)

Ces premières lignes peuvent faire croire qu’il s’agit d’une forme de démagogie, au moins, d’une immense exagération d’une situation qui ne correspond pas à la réalité et qu’il s’agit d’un délire d’un citoyen frustré par l’ensemble des médias qui dénoncent jour après jour les déviances plus que scandaleuses du monde politique en général (n’oublions pas le Kazakgate et le parti réformateur bien placé également dans les autres affaires qui secouent les intercommunales liégeoises et pas que celles-là non plus, bref on nage littéralement dans la mouise, une misère politique que les citoyens refusent totalement. La mafia citée plus haut existe bel et bien au niveau politique, avec une mention spéciale pour le parti socialiste qui par définition est le parti de la défense du pauvre et de l’orphelin !!.

L’ensemble des « vrais militants » seront outrés par ce qui précède, mais ne leur en déplaise, ils doivent reconnaître que leurs « dirigeants » ressemblent fâcheusement aux « CAPOS » de la « COSA NOSTRA » ..

Ajoutez vos réactions, vos commentaires m'intéressent beaucoup

Je suis toujours intéressé de savoir ce que les citoyens pensent de leurs dirigeants, qu'ils s'agissent des ministres ou de la Monarchie et bien entendu de la magistrature, bref , l'ensemble de la classe dirigeante de ce pays..